Archive for février, 2011

Parodies 04 (Chansons uniquement)

Posted in Perlouzes solitaires on février 20th, 2011 by gerard – 1 Comment

1/ Rappel de l’air, s’il en était besoin:

http://www.youtube.com/watch?v=cBMDX2sR27U

Ne me quitte pas 1959         Ne m’acquitte pas 2009

Jacques Brel                       Jack Brèle alias Adhémar  

Ne me quitte pas                 Ne m’acquitte pas
Il faut oublier                     Il faut marchander                
Tout peut s’oublier             Tout peut se renégocier    
Qui s’enfuit déjà                 Qui fait des sagas
Oublier le temps                 Des sagas pour gagas
Des malentendus                Renégocier ses droits
Et le temps perdu               Ses droits aux sagas  
A savoir comment              Ses droits aux sagaies 
Oublier ces heures             Réduits aux acquêts…
…                                       …

Ne me quitte pas                Ne m’acquitte pas              
Ne me quitte pas                Ne m’acquitte pas 
…                                       …
On a vu souvent                  On a vu parfois
Rejaillir le feu                     Se dresser mon noeud
D’un ancien volcan             Près d’un gros tréteau
Qu’on croyait trop vieux      Qu’on croyait trop vieux
Il est paraît-il                      Il est paraît-il

Des terres brûlées                Des bites gonflées
Donnant plus de blé            Qui bandent en Juillet
Qu’un meilleur avril           Et même en Avril
…                                        …
Ne me quitte pas                  Ne m’acquitte pas                 
Ne me quitte pas                  Ne m’acquitte pas                 
…                                       …
Ne me quitte pas                 Ne m’acquitte pas
Je ne vais plus pleurer        On va négocier
Je ne vais plus parler          On va se maquer
Je me cacherai là               On va déféquer
A te regarder                      Sur toutes les sagas
Danser et sourire                Sur toutes les sagaies
Et à t’écouter                      Sur ces vieux gagas
Chanter et puis rire             Sur tous les fadas
Laisse-moi devenir              Et sur Madonna
L’ombre de ton ombre         Et sur Nicolas
L’ombre de ta main             Le mec plus qu’ultra
L’ombre de ton chien          Jusqu’à Calcutta
Ne me quitte pas                 Ne m’acquitte pas
Ne me quitte pas                 Ne me cuite pas
Ne me quitte pas                 Ne me bite pas…

2/ L’air? Voilà, voilà:

http://www.dailymotion.com/video/x67vzj_san-francisco-maxime-le-forestier_music

San Francisco                                     L’Asile Vieilles-Peaux

Maxime Le Forestier 1972             Gérard 2009

C’est une maison bleue                   C’est une maison de vieux
Adossée à la colline                          Qui pue de très loin l’urine
On y vient à pied                               On leur casse les pieds
On ne frappe pas                               Toujours on les bat
Ceux qui vivent là                             Ceux qui vivent là

Ont jeté la clé                                      Sont tous retraités
On se retrouve ensemble                On se retrouve ensemble
Après des années de route             Après avoir fait son « Prout! »
Et on vient s’asseoir                         On va à la mangeoire
Autour du repas                                 Becqu’ter son rata
Tout le monde est là                          Tout le monde est las
A cinq heures du soir                        Dès cinq heures du soir

Quand San Francisco s’embrume                   Quand l’Asile Vieilles-Peaux s’enrhume
Quand San Francisco s’allume                         Quand l’Asile Vieilles-Peaux s’inhume
San Francisco                                                        Asile Vieilles-Peaux
Où êtes-vous                                                         Où êtes-vous
Lizzard et Luc                                                      Calment, Trouduc
Psylvia                                                                    Béria
Attendez-moi                                                      Attendez-moi

Nageant dans le brouillard                          Navrant que ces vieillards
Enlacés roulant dans l’herbe                       Ne fument plus de l’herbe
On écoutera Tom à la guitare                     On écoutera Paul imiter Ouvrard
Phil à la kena jusqu’à la nuit noire            Luc au banjo et bien d’autres ringards
Un autre arrivera                                            Puis Sim arrivera
Pour nous dire des nouvelles                     Pour montrer sa rondelle
D’un qui reviendra dans 1 an ou 2            Lui qui cannera dans une heure ou deux
Puisqu’il est heureux on s’endormira     Puisqu’il est aux cieux on s’endormira

Quand San Francisco se lève                    Quand l’Asile Vieilles-Peaux s’achève

Quand San Francisco se lève   Dans l’Asile Vieilles-Peaux tout crève
San Francisco                                Asile Vieilles-Peaux
Où êtes-vous                                   Où êtes-vous
Lizzard et Luc                                 Calment, Trouduc
Psylvia                                              Béria
Attendez-moi                                  Attendez-moi

C’est une maison bleue                C’est une maison de vieux
Accrochée à ma mémoire           Peuplée de zombies notoires
On y vient à pied                            On leur casse les pieds
On ne frappe pas                            Toujours on les bat
Ceux qui vivent là                           Ils croupissent là
Ont jeté la clé                                    Au milieu des pets
Peuplée de cheveux longs            Peuplée de noirs caleçons
De grands lits et de musique      Et de paraplégiques
Peuplée de lumière                        Peuplée de rombières
Et peuplée de fous                          Et peuplée de poux
Elle sera dernière                          Elle sera première
A rester debout                               A partir à l’égout

Si San Francisco s’effondre                         Y’a tant de vieilles peaux à tondre

Si San Francisco s’effondre    Si l’Asile Vieilles-Peau s’effondre

San Francisco                             Asile Vieilles-Peaux
Où êtes-vous                                Où êtes-vous
Lizzard et Luc                             Calment, Trouduc
Psylvia                                          Béria
Attendez-moi                              Attendez-moi

3/ Encore du Leforestier? OK, OK, rappelez-vous:

http://www.youtube.com/watch?v=XINh1P1L0qA

Éducation sentimentale         Fruits de saison

Maxime Le Forestier 1972         Gérard 2009

 

Ce soir à la brume                    Mes hémorroïdes

Nous irons, ma brune              C’est bizarroïde

Cueillir des serments              Me sortent au Printemps

Cette fleur sauvage               Quand je vois ma lune

Qui fait des ravages              Entourée de prunes

Dans les coeurs d’enfants    Je n’suis pas content

Pour toi, ma princesse          Pour toi, ma Thérèse

J’en ferai des tresses          C ‘est des ch’tites fraises

Et dans tes cheveux            Qui bordent ton cul

Ces serments, ma belle         Presque des cerises

Te rendront cruelle            Quand tu es en crise

Pour tes amoureux              J’en suis convaincu

La la la la, la la, la la la la La la la la, la la, la la la la

Demain à l’aurore               Demain ces mirabelles

Nous irons encore             Qui ornent ma selle

Glaner dans les champs     S’ront des abricots

Cueillir des promesses       Rendant ma peau rêche

Des fleurs de tendresse    Tant qu’c’est pas des pêches

Et de sentiment                Oh oui j’ai du pot

Et sur la colline               Le genre clémentine

Dans les sauvagines         Ou bien nectarine

Tu te coucheras               C’est pour les plus gras

Dans mes bras, ma brune Allant aux cagoinces

Eclairée de lune              Leur caca se coince

Tu te donneras                Comme c’est ingrat

La la la la, la la, la la la  La la la la, la la, la la la la

C’est au crépuscule         Mon ami Baptiste

Quand la libellule            Lui c’est bien plus triste

S’endort au marais         Demande à Dieu « Pardon »

Qu’il faudra, voisine       Car sa belle-mère

Quitter la colline            Qui est l’Enfer sur terre

Et vite rentrer                 En a comm’ des melons

Ne dis rien, ma brune      Je connais bien pire

Pas même à la lune           Souffrant le martyre

Et moi, dans mon coin       Un « anus horribilis »

J’irai solitaire                 Et lorsqu’il défèque

Je saurai me taire            Aïe aïe ses pastèques

Je ne dirai rien                Pauvre Chuck Norris

La la la la, la la, la la la     La la la la, la la, la la la la

Ce soir à la brume              Mes hémorroïdes

Nous irons, ma brune         C’est bizarroïde

Cueillir des serments          Me sortent au Printemps

Cette fleur sauvage           Quand je vois ma lune

Qui fait des ravages          Entourée de prunes

Dans les coeurs d’enfants  Je n’suis pas content

Pour toi, ma princesse       Mais dans ma détresse

J’en ferai des tresses      Je serr’fort les fesses

Et dans tes cheveux          Et j’ai bien raison

Ces serments, ma belle     Car tout ça ne dure

Te rendront cruelle          Et part en confiture

Pour tes amoureux            Au bout d’une saison

La la la la, la la, la la la la La la la la, la la, la la la la

Nota Bene: Il y a peut-être parmi vous un artiste chanteur et qui s’accompagnerait d’un instrument, seul ou avec des amis musiciens. S’il sait, en sus, s’enregistrer et restituer son travail en MP3, que cette personne bénie des Dieux se fasse connaître ( gigagc@live.fr ); non seulement il y aurait les bêtises ci-dessus à publier pour le plaisir de nos visiteurs, mais j’ai aussi un projet sous le coude depuis plus de 2 ans. J’aimerais tant le voir aboutir et le faire partager sur le site (Pas de souci de droits d’auteur, la musique (1955) et les paroles françaises (1956) datent d’il y a plus de 50 ans et sont donc tombées dans le domaine public).

Actu-m’en diras tant! Février 2011

Posted in Actualités & hors-série on février 10th, 2011 by gerard – Be the first to comment

Les titres de l’Actualité auxquels vous avez échappé (« Personne n’obligera le pot de terre à taire ce que se permet le pot de fer de faire » Jean Brasier 1910-2003):

1/ « Semez un acte et vous récolterez une habitude.

Semez une habitude et vous récolterez un caractère.

Semez un caractère et vous récolterez une destinée. »

Tenzin Gyatso, XIVe Dalaï-Lama. 

Pardon monsieur le Lama, ou la Vigogne, ou le Guanaco, mais je n’ai pas très bien compris…

Ça veut dire quoi, ce bla-bla-bla ? Attends ! je vais en faire un moi-aussi :

Semez un caméléon et vous récolterez un ornithorynque.

Semez un ornithorynque et vous récolterez un capibara.

Chatouillez  un capibara et vous récolterez une bonne morsure. (Adhémar) 

2/ Pour Coluche, la CGT, c’était le Cancer Général du Travail, c’est un peu ce qu’a répété Roland Blum, 1er Adjoint au Maire de Marseille, le matin du 3 Février: « La CGT est le cancer qui ronge Marseille! » en faisant allusion aux constatations de la Cour des Comptes épinglant les blocages sociaux à répétition de ces nantis qui empêchent la ville de prospérer et de créer des emplois. Je partage cet avis en le nuançant: Il ne s’agit, pour moi, uniquement que des instances locales de la CGT. Malgré le demi-siècle de retard pour le look et pour les idées de Bernard Thibault, on ne peut lui mettre sur le dos les errements égoïstes, voire suicidaires, des syndiqués des B.d.Rh. Il fait ce qu’il peut, le pauvre, avec les éternels gueulards du port et des aciéries… Autre nuance de taille: Il n’y a pas que la CGT, un autre syndicat tout-puissant gangrène sévèrement TOUS les services municipaux (administration, culture, voirie, police, crèches, etc…) de la ville, il s’agit de FO. Une palanquée de fainéants comme il est peu donné de voir dans une existence. Tenez, un exemple, il y a dans mon quartier un CMA (Centre Municipal d’Animation) qui emploie à plein temps une Directrice et deux autres personnes. Bon, la Directrice a l’air un peu occupée, mais les 2 autres arpètes, à part 10 minutes de ménage le matin, ne font quasiment RIEN du reste de la journée. Si ce n’est à dissimuler le papier hygiénique, les produits d’entretien et les articles de papeterie qu’ils rapatrieront chez eux, après d’aussi dures journées de travail… Et, tenez-vous bien, ils sont en grève souvent! Dernier exemple en date: Le 1er Adjoint au Maire, Roland Blum, dont je parlais tout à l’heure, voudrait qu’un service minimum de collecte des ordures soit mis en place lors des grèves réitérées des boueux. Cela me paraît plus que légitime vu l’état endémique de l’Hygiène très approximative de Marseille et des marseillais; eh bien, non! FO menace la commune des pires atrocités si ce service est pérennisé. Je critique souvent et beaucoup Jean-Claude Gaudin, mais, certaines fois, je le plains d’avoir à faire avec de pareils fascisants pour leurs revendications et de telles mauvaises fois pour leur intentions déclarées! Ô CGT, Ô FO! Quand Marseille n’aura plus que la dimension d’un chef-lieu de canton de la Lozère, nous aurons une qualité de vie inégalée, et nous vous remercierons de vos bienfaits!

3/ « L’autruche incomprise »: Le triomphe théâtral de l’année, l’actrice principale, pourtant ni très jeune ni très canon, s’y révèle une gaffeuse menteuse désopilante, merci MAM: En ces temps moroses, nous avions bien besoin d’une comédienne comme vous! Deux répliques de la pièce ont tant de succès qu’elles sont en passe d’entrer dans le langage courant: « Jépadiça! Jépaféça! »

Hors-série: Spécial Culture-Marseille-2013 03

Posted in Actualités & hors-série on février 10th, 2011 by gerard – 2 Comments

Nouvelles du front (par notre correspondant de guerre, Gérard C., qui est au plus près des combats: Même Bruxelles affirme que c’est mal géré et trop « focalisé » sur uniquement la ville intra muros, les instances européennes préconisent un Off1 et même un Off2. Il faut dire cependant, à la décharge (publique?) de not’bon maire qu’il n’est pas aidé par les amis de son bord politique. Exemple flagrant avec la strabique vieille bique Maryse Joissains, maire d’Aix-en-Provence! Alors que ça n’a rien à voir avec la Culture, le siège administratif de la nouvelle Université unique sera implanté à Marseille. Pour montrer qu’elle renaude grave, elle a retiré ses billes du projet culturel initial. Dans la foulée, le maire UMP de Toulon, Hubert Falco, fait de même. Autrement dit, les « bonzamis » de Gaudin emploient de très grosses torpilles pour lui faire caguer son Marseille-Culture-2013 dans un premier temps, mais aussi, et surtout, la construction de Marseille-Métropole-Régionale dans un deuxième temps.

Sur place, c’est du n’importe quoi, la plus petite association veut s’empiffrer à l’assiette au beurre. Pour cela, les projets les plus cucul-la-praline voient le jour. Pas de grand souffle épique là-dedans mes amis, une multitude de petites cagagnes ultra glaireuses qui vont nous rendre ridicules au yeux de toute l’Europe. Quant aux infrastructure nouvelles, elles sortent à peine de terre pour les plus avancées. « M’en fouti! _ pensent-ils tous_ du moment que mes grasses indemnités tombent comme prévu! » Qu’est-ce qu’ils en ont à battre?… Alors qu’il y aurait des trésors de Culture Populaire Régionale à exploiter…

Un candidat 2012 pour l’UMP

Posted in BombayTV on février 1st, 2011 by gerard – Be the first to comment

Bande de petits veinards, vous avez droit à un « long métrage »!
1ère partie: Le constat.

Une proie pour Frédéric

Posted in BombayTV on février 1st, 2011 by gerard – Be the first to comment
Il a beau se grimer avec de fausses moustaches, on le reconnaît!

Maux de tests

Posted in BombayTV on février 1st, 2011 by gerard – Be the first to comment
Le douloureux problème de la reconnaissance en paternité :

Plus fort que les autres…

Posted in BombayTV on février 1st, 2011 by gerard – Be the first to comment
Il y aura toujours des petits malins pour se distinguer des automobilistes-vaches-à-lait :

On vous attend…

Posted in Bmovie-TV on février 1st, 2011 by gerard – 1 Comment
A l’instar de mon pote Oswaldo, qui vous offre ici « Mémé est culottée »:
Je ne saurais que trop vous encourager à élaborer, vous aussi, des clips BombayTv. Voici un ch’tit message pour vous y inciter: