Archive for juin, 2015

Raimondorama 15

Posted in Oulibouf on juin 20th, 2015 by gerard – 2 Comments

Beaucoup plus qu’Adhémar et moi, l’ami Raimondo a une imagination fertile et une inspiration intarissable. Dans mes réserves, j’ai un tas de poèmes de lui; je me suis dit qu’il serait temps de faire paraître certains écrits dont les plus anciens ont déjà trois ans d’âge. Ce n’est que justice qu’il soit à l’honneur en cet été 2015!

raimondorama16_01

COMPTINE  POETIQUE
Petite poésie  sans aucune prétention littéraire quant à sa forme.
L’autre jour la p’tite charlotte
M’a dit je n’ai pas d’ culotte
C’est bien pratique pour baiser
On est vite déshabillé.
Si ta main part en vadrouille
Tu trouveras  ma cramouille
Que tu pourras astiquer
De va et vient empressés,
Et sur mon petit bouton
Tu joueras le rigodon
Tu le suceras aussi
Car j’en ai très grand’ envie
Pendant que tes doigts dodus
Pourront caresser mon cul.
Et lorsque j’aurai jouis
Sous ces folles galanteries
Comme je n’ai pas d’ balconnet
Entre mes seins j’ te prendrai
Pour une branlette espagnole
Et vider tes roubignoles.
Raimondo – 2013

raimondorama16_02

Cinquantenaire de Marinette
1
Quand Marinette eut cinquante ans
Et pour marquer l’évènement
On fit la fête.
On invita tous ses amis
Ceux qu’elle  avait connus au lit
Pour faire minette.
Elle était vêtue ce jour-là
D’un fin bustier  en taffetas
Nous laissant voir(e)
Un décolleté savoureux
Etalant à tous les  curieux
Ses seins en poire.
2
On avait fait les choses bien
A profusion coulait le vin
Dans les bouteilles
Si bien qu’à la fin du festin
On entonna de gais refrains
Vantant la treille
Et les mains se sont animées
Caressant des seins dénudés
Et quelques fesses
Des  couples ont pris la clé des champs
Pour gouter d’intimes moments
Dans l’allégresse.
3
Elle venait d’avoir cinquante  ans
Et se prit un tout jeune amant
Dans l’assistance
Elle lui fit maints effleurements
Le suça généreusement
Avec aisance
Et c’est alors que sans tarder
On put voir enfin s’ériger
Une quéquette
Qui glissa sans hésitation
Dans le très magnifique con
De Marinette.
4
Après quelques doux va et vient
Les amants connurent soudain
La jouissance
Qu’ils apprécièrent assurément
Pour en  avoir gouté vraiment
La fulgurance
Et comme ils avaient apprécié
Bien sûr ils ont recommencé
Et Marinette
Pensa alors qu’à cinquante ans
On adore toujours le gland.
Raimondo – 2013
Les lecteurs les plus futés auront reconnu une réplique de la chanson du regretté Pascal Sevran : « Il venait d’avoir 18 ans ».

raimondorama16_03

CHARMANTE FAMILLE 
Maman disait Josette
Mon frère est un cochon
Soulevant ma jupette
Il a tâté mon con

Ses doigts inquisiteurs
Se glissant dans mes trous
M’ont fait battre le cœur
Et trembler les genoux

Ces gestes incestueux
Qui ne conviennent pas
Furent si délicieux
Que j’en reste  pantois

Mais je me suis vengée
Aussi pour le punir
Je l’ai déculotté
Et fessé à loisir

J’ai pris entre mes mains
Ses deux couilles pendantes
Serrant avec entrain
Ces rondeurs pantelantes.

Ce geste que d’aucuns
Trouveraient incongru
Eut un effet malin
Que je  n’avais prévu :

Mon frère soudainement
S’était mis à bander
Sa bite s’érigeant
Me laissa médusée

Et j’ai voulu calmer
Cet effet étonnant
Prenant  dans un baiser
Le très précieux gland :

Une chaude liqueur
Alors s’est échappée
Qu’avec beaucoup d’ardeur
Ma bouche a pu happer.

Cette famille-là est assez singulière
Que ce soit le mari ou que ce soit la mère
Ils ont ravi les cœurs des voisins et voisines
La grand-mère déjà jouait avec les pines
Et voilà qu’aujourd’hui les enfants se sont mis
A tenter à leur tour les doux jeux interdits.
Raimondo – 2013

raimondorama16_04

FENETRE SUR RUE
Elle regardait par la croisée
Derrière elle je suis venu
Me serrer contre son fessier
Aux deux jolies masses charnues.

Mes deux mains se sont égarées
Afin de caresser ses seins
Longuement je les ai palpés
En y mettant beaucoup d’entrain

Si bien que ma belle ingénue
S’est dévêtu très promptement
Et  s’est retrouvée toute nue
Me demandant d’en faire autant

Elle regardait par la croisée
Alors que mon sexe curieux
Se faufilait dans la vallée
D’un  joli petit cul en feu

Le va et vient fit des miracles
Et l’ingénue poussa un cri
Elle était montée au pinacle
Sous les coups d’un aimable vit

Et là, derrière cette croisée
Au vu des regards indiscrets
J’ai conjugué le verbe aimer
Dans les recoins les plus secrets.
Raimondo – 2013

raimondorama16_05

CLEMENTINE 
La petite Clémentine
Adorait sucer les pines
Bien sûr celle de son époux
Qu’elle adorait entre tout
Mais elle ne dédaignait pas
Sucer celle de Nicolas
Le boulanger du quartier
Ou  celle  de l’épicier
Qui ne demandait pas mieux
D’offrir son très joli nœud
A ces caresses buccales
Qu’il trouvait fort amicales.
Le facteur eut droit aussi
A de telles gâteries
Et jaloux, le cordonnier
S’en vint la complimenter
Pour recevoir à son tour
Cette caresse glamour.
Quand elle allait à confesse
Elle se disait pècheresse
Promettant a son curé
De ne plus recommencer
Mais dès le lundi matin
En apercevant Firmin
Qui balayait le trottoir
Elle l’appelait au comptoir
Pour lui offrir un café
Mais aussi pour le sucer
Et ce baume bienfaisant
Qui jaillissait de son gland
Lui donnait beaucoup d’ardeur
Pour reprendre son labeur
Dans le bistro du pays
Qu’elle tenait avec Henri.
Elle servait jovialement
Pastis et Muscadet blanc
Mais elle savait remercier
Tous les clients réguliers
Par la superbe attention
Qu’elle offrait avec passion.
C’est ainsi qu’en peu de temps
Elle gagna beaucoup d’argent
Et qu’elle quitta le pays
Pour aller à Tahiti.

Et si vous allez là-bas
Sur la plage aux sassafras
Vous trouverez Clémentine
Qui ne suce plus les pines ;
Mais préfère à la sucette
S’adonner à la levrette.

Après tout, on peut changer d’avis ! dixit  Raimondo (2013)

raimondorama16_06

AMOURS BUCHOLIQUES 
Elle était couchée sur l’herbette
Et elle se donnait du bon temps ;
Ayant relevé sa jupette
Elle se caressait doucement.

Alors que ses doigts fureteurs
Mignotaient  son petit bouton
Elle rêvait à un  joli cœur
Un séduisant  joli garçon

Qui lui offrirait sa tendresse
Et dont les gestes passionnés
Saurait provoquer une ivresse
Afin qu’elle puisse exulter.

C’est alors qu’il est apparu
Ce prince charmant désiré ;
Auprès d’elle, il s’est étendu
Et s’est mis à la caresser.

En dégrafant son boléro
Il a mis à nu ses deux seins
Et ses lèvres tout aussitôt
Ont sucé les jolis tétins.

Sous la délicieuse caresse
La belle fut toute retournée
Et elle offrit alors ses fesses
Pour qu’il puisse les câliner.

L’assaut commença aussitôt :
Il se joua dans la fureur
Et permit à ces jouvenceaux
De copuler avec ardeur.
Aucun jeu ne fut évité
On varia les positions
Depuis le saut du cavalier
Jusqu’à l’envol du papillon

Et lorsque l’extase arriva
Quand survint la satisfaction
Ils exprimèrent avec éclat
Les cris de la fornication.
Raimondo – 2013

Actu-m’en diras tant Juin 2015

Posted in Actualités & hors-série on juin 10th, 2015 by gerard – Be the first to comment

actu1506

Après avoir visionné la première et la dernière image, vous avez bien compris qu’il commence à y avoir « relâche ». La preuve en est qu’on s’est accordé un peu de détente sportive (faire « grand écran »= fullscreen, et un copier/coller du lien ci-après s’il n’est pas déjà « souligné »): http://www.jibjab.com/view/kabtAnEiyLUPsIftHTOb?utm_source=StrongMail&utm_medium=email_share&utm_term=email&utm_content=Tue,%2026%20May%202015%2014:13:38%20-0700&utm_campaign=tx_jj_email_ecards_default_recipient_notification_2

 

 

 

Hors série: Spécial Windsor 03

Posted in Actualités & hors-série on juin 10th, 2015 by gerard – Be the first to comment

Après le mariage de William et Kate et 2 hors-séries le 10 Avril 2011 et le 20 Mai 2012, nous n’avions plus évoqué les remarquables péripéties de la famille Windsor. Vite! Comblons cette lacune!Windsor01

DUKE OF WELLINGTON TAKES A TUMBLE IN FRONT OF THE QUEEN

Windsor03

BRITAIN ROYAL PORTRAIT

Windsor05

Windsor06

Windsor07

Windsor08

Windsor09

Windsor10

Logiquement correct

Posted in BombayTV on juin 1st, 2015 by gerard – Be the first to comment

Le détecteur de fumée

Posted in ClassicTV on juin 1st, 2015 by gerard – Be the first to comment

Les déboires de « L’Hermione »

Posted in Abitboltv on juin 1st, 2015 by gerard – Be the first to comment

La visite impromptue

Posted in ClassicTV on juin 1st, 2015 by gerard – Be the first to comment

Mon Dieu quel malheur d’avoir un mari qui bricole..

Posted in BombayTV on juin 1st, 2015 by gerard – Be the first to comment
Mon Dieu quel malheur d’avoir un mari bricoleur…
tchernobyl_05

Jacques a dit

Posted in ClassicTV on juin 1st, 2015 by gerard – Be the first to comment