Archive for septembre, 2016

Vracadhémar 02

Posted in Oulibouf on septembre 20th, 2016 by gerard – 4 Comments

C’est donc Adhémar qui assure cette sorte de « Rentrée littéraire ouliboufienne », merci au toujours-jeune-d’esprit!

Quoi de plus simple, que de faire un distique ?
Si tes neurones ne sont pas bouffés par dix tiques !
Un quatrain, c’est plus dur. Quatre vers, c’est crevant,
Surtout pour chapeauter ce qui n’est que du vent.
Adhémar – 2015

20160920_JT02

I – Romans célèbres détournés

Il y a quelques années, par mail, Adhémar m’avait proposé ce divertissement:

Je te propose un nouveau jeu, si par hasard ça intéressait nos équipes littéraires. Remplacer seulement une lettre ou deux dans un titre d’ouvrage  littéraire très connu.

Exemples: Le roman de la Rosse (c’est la vie de Trierweiller)
La châtreuse de Parme
Mémoires d’une jeune fille rongée (sans doute par le remords de n’avoir pas fait le nécessaire)
A l’oued rien de nouveau (mœurs d’Afrique du Nord)
Le livre de sans Michèle
La vie des marmites  (ou les mémoires de Vatel)
D’un chapeau l’autre
Rigolons
Voilà 60 ans que j’en cherche d’autres, mais j’ai « la goutte à l’imaginative ».
Si tu en parles à ta harka littéraire, tu en auras sûrement une avalanche, tant leur esprit est  vif !

Je lui avais répondu en son temps:
Que dirais-tu de « Guère épais » Tolstoï, « La nuisance et la poire » Graham Greene, « A Londres: des jeunes filles en pleurs » Proust, « Le génie grandet » Balzac, « La condition turkmène » Malraux, etc? Non, je crois que ta règle ne s’y appliquerait pas. Je suis donc un peu sec, seul me vient à l’esprit pour l’instant « Le chameau de Mamère » de Pagnol…

De même que Michel : L’âne osé et l’emmenthal (tous deux de Sartre)
2001 au lycée de l’Estaque (Kubrick, mais là, c’est un film)
L’étrave, ailleurs qu’à la mer (Hugo)
Saint Père du Sang Collé (Cesbron)
Terminal, et l’habit turkmène (tous de Zola)
“L’étrangler” par Camus…
Chers lecteurs, à vous de jouer!

20160920_JT03

II – Quelques parodies

A/ D’après « Voyelles » de Rimbaud (Ah ! ce Rambo m’étonnera toujours !): L’original, ici pour mémoire:

http://www.mag4.net/Rimbaud/poesies/Voyelles.html

A jaune, E gris, I orange, U caca-d’oie, O jade, voyelles
Je dirai ce matin vos ‘’déchiances’’ fatales.
A jaune, ictère purulent des puces écrasantes
Qui rongent le fémur des tristes cannibales.

Isthmes sombres. E grisou dans les mines d’Otrante,
Chaude-lance des gaziers (ers, ducs gras, écrouelles,
I orange, nœuds mâchés, rire des jouvencelles,
Dans les gourbis des harems de Samarcande.

U vélos, tremblement bestial des queues arides,
Pédé parti faire le djihad, pédé sans rides,
Avec l’alchimiste du bistrot mystérieux.

O suprême klaxon plein de dégueulis rance,
Tintamarre annoncé après le Tour de France,
O l’embarras, rayon d’un laser de Lisieux.
Adhémar – Rambo – 2012

20160920_JT07

B/ Il s’ensuit un sonnet de Mallarmé « Victorieusement fui, le suicide beau… » qui se transforme en: « Magistralement cuit, le cassoulet beau… » L’original:

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/stephane_mallarme/victorieusement_fui.htm

Magistralement cuit, le cassoulet beau
Fayot de gloire, sauce à écume, or qui pète !
O rire et là-haut un couillon qui rouspète
Pour me vendre, impérial, un juteux jambonneau.

Quoi-là ! de ce festin je n’ai pas un lambeau.
Ça tarde. Il est midi. Le béret sur ma tête
Excepté qu’un pingouin présomptueux me fête
Versant sans nonchaloir une ration de veau.

A la tienne, toujours le délice, la couenne,
oui seule, qui du ciel endolori trépane
un peu de puéril  morteau en s’en coiffant

Avec bonheur quand sur le cactus tu te poses
Comme un casque troué d’une guerrière enfant,
Tu lâches un gros pet qui ne sent pas la rose.

Adhémar mal armé (date non précisée)

20160920_JT04

C/ Le Clairon – Déroulède 1875

NDLR: C’est tellement too much, que j’ai mis l’intégralité de ce gargarisme chauvin qui vaut son pesant d’abonnements à « L’Action Française »;
L’air est pur, la route est large,
Le Clairon sonne la charge,
Les Zouaves vont chantant,
Et là-haut sur la colline,
Dans la forêt qui domine,
Le Prussien les attend – Variante : « On les guette, on les attends. »
Le Clairon est un vieux brave,
Et lorsque la lutte est grave,
C’est un rude compagnon ;
Il a vu mainte bataille
Et porte plus d’une entaille,
Depuis les pieds jusqu’au front.

C’est lui qui guide la fête
Jamais sa fière trompette
N’eut un accent plus vainqueur;
Et de son souffle de flamme,
L’espérance vient à l’âme,
Le courage monte au cœur.
On grimpe, on court, on arrive,
Et la fusillade est vive,
Et les Prussiens sont adroits – Variante : « Et les autres sont adroits. »
Quand enfin le cri se jette:
 » En marche! A la baionnette ! »
Et l’on entre sous le bois.
A la première décharge,
Le Clairon sonnant la charge
Tombe frappé sans recours;
Mais, par un effort suprême,
Menant le combat quand même,
Le Clairon sonne toujours.

Et cependant le sang coule,
Mais sa main, qui le refoule,
Suspend un instant la mort,
Et de sa note affolée
Précipitant la mélée,
Le vieux Clairon sonne encor.

Il est là, couché sur l’herbe,
Dédaignant, blessé superbe,
Tout espoir et tout secours;
Et sur sa lèvre sanglante,
Gardant sa trompette ardente,
Il sonne, il sonne toujours.
Puis, dans la forêt pressée,
Voyant la charge lancée,
Et les Zouaves bondir,
Alors le clairon s’arrête,
Sa dernière tâche est faite,
Il achève de mourir.
Maintenant la parodie d’Adhémar modestement titrée:Chant de guerre pour l’armée du rein
 
Ça pue fort dans la décharge,
Les gros rats prennent le large,
Et mon cul est mal-sentant.
Et là-haut chez Joséphine
Sur la bite de Poutine
Les pucelles vont suçant.

Le clairon est un vieux chnoque,
Soir et matin il débloque,
Sonne dans son vieux tromblon.
Il a vu maintes canailles
A baisé maintes volailles
De Montastruc à Dijon.

C’est lui qui crée la défaite,
Jamais ses tristes roupettes
N’ont produit tant de malheurs.
Et de son souffle asthmatique
Il nous donne la colique
Et parfois des haut-le-cœur

A la première décharge (sic)
Le clairon reprend le large
Et glisse sur un étron.
Mais dans un effort suprême
Il pousse un furieux blasphème
Et sonne la Madelon !

On grimpe à Tananarive,
Et la partouze est très vive,
Et les zobs sont très adroits.
Quand enfin un cri se jette :
« Tutti a la camionnette ! »
Et l’on s’enfuit dans les bois.

Et cependant le rosé coule,
J’en bois cinq ou six ampoules,
On est tous presque ivres-morts !
Mais de sa note ridicule
Le clairon fait qu’on recule.
On arrive à Hossegor.

Il est là couché sur l’herbe,
Fait une sieste superbe
En ronflant comme un Boeing,
Et sur sa lèvre brûlante
Une mignonne servante
Frotte ses secrets piercings.

Puis dans la forêt profonde
Il s’envoie Thierry-la-Fronde
Et Poutine a un soupir.
Alors le clairon qui pète
Se branluche les roupettes
Et achève de jouir !

Adhémar – 2015

20160920_JT05

 

Actu-m’en diras tant Septembre 2016

Posted in Non classé on septembre 10th, 2016 by gerard – 2 Comments

actu1609

Les titres de l’Actualité auxquels vous avez échappé (« Personne n’obligera le pot de terre à taire ce que se permet le pot de fer de faire » Jean Brasier 1910-2003):

1/ A la manière de TF1: Le journal télévisé-fiction du jour (Adhémar):
-Le Grand Prix de Poésie 2016 vient d’être décerné à l’unanimité à Arthur Verlaine alors que les pronostics donnaient Charles de Lamartine vainqueur haut-la-main pour son œuvre gigantesque intitulée  » Y pas le feu au Lac « . Le malheureux dut se contenter de la médaille d’argent. C’est Victor Villon qui, au terme d’une lutte sans merci avec Guillaume Aragon s’emparera de celle de bronze.
Vous étiez plus de cinquante millions, rivés devant le petit écran, à vous apprêter à vivre un suspense insoutenable tandis que dans l’enceinte du Zénith, à Paris, chacun y allait de sa banderole multicolore rédigée à la plume d’oie faite de pleins et de déliés.
.
Nous avons interviewé Jacques, un inconditionnel de Charles de Lamartine, visiblement affecté par le résultat du concours.
-C’est un scandale, Charles est passé maître dans l’art de l’enjambement, de l’hémistiche, du contre-rejet, il manie les octosyllabes et les alexandrins comme nul autre ne sait, ni ne peut le faire.
Arthur Verlaine a été avantagé par le jury qui a relevé les fautes imaginaires des autres poètes. C’est une honte. Depuis que la poésie est livrée aux financiers, les concours sont truqués. Jamais les membres du gouvernement n’auraient dû accepter que le peuple parie sur tel ou tel poète. Les tricheurs se sont débrouillés pour faire monter la côte d’Arthur Verlaine et empocher le pactole.
A la sortie du Zénith et dans toutes les grandes villes de France, des rassemblements se sont formés et les fans d’Arthur Verlaine ont laissé éclater leur joie à grand renfort de slogans poétiques.
Les bistrotiers ont épuisé leurs réserves d’absinthe.
Avant de revenir sur ce sujet qui occupera, vous le comprendrez, les quatre-vingt-quinze pour cent du journal, sachez que de graves incidents ont eu lieu à Dallas et que cinq policiers ont trouvé la mort lors d’une fusillade. Enfin, fait anecdotique, nous avons appris la victoire de l’équipe de France qui a battu l’Allemagne sur le score de 5 à 0 … Pardon, j’entends dans mon oreillette 2-0. J’entends aussi les responsables de la chaîne me demander de faire vite avec le foot qui n’intéresse personne.
Comment ? Je ne dois parler que de poésie ? Autrement je suis viré?… Chers auditeurs de TF1, revenons donc à cette finale du grand concours de poésie …

2/ Blague: Un nouveau supermarché vient de s’ouvrir près de chez moi.
Il a un système à eau automatique pour garder les produits frais. Quand vous approchez des rayons, vous entendez des tonnerres dans le lointain et la bonne odeur d’une fraîche pluie de Printemps.
En traversant les casiers de la laiterie-crémerie, on perçoit le meuglement des vaches et la bonne effluve du foin récemment coupé.
Au département de la boucherie, l’arôme de steaks grillés sur barbecue vous chatouille agréablement les narines.
Les rayonnages des alcools fleurent bon le cognac ou la bonne bière selon où vous vous trouvez.
Quand vous approchez les étagères à oeufs, on entend distinctement le sympathique caquètement des poules, mais surtout on hume avec plaisir l’odeur du bacon frit sur des oeufs pochés.
C’est le rayon boulangerie-pâtisserie qui emporte tous les suffrages avec une odeur de pain frais que je vous dis pas! Et celle des gâteaux n’est pas mal non plus!
Je me suis juré de ne jamais y acheter de papier-toilette.

 

Hors série Marseille 15

Posted in Actualités & hors-série on septembre 10th, 2016 by gerard – 4 Comments

Voici de nouveau une série attendue par mes amis marseillais (la dernière datant déjà du 10 Avril 2015). Pour les images, le sujet est « la propreté à Marseille »; pour les articles, c’est _ hélas! _ toujours la même indignation. N’oubliez pas de réagir en commentaire, personne ne sera censuré!

20160910_01

20160910_02

20160910_03

20160910_04

20160910_05

1 / LE SCANDALE DES SCANDALES

          A Marseille, on a touché le fond ! Le 10 Juillet dernier, la rocade L2 devait enfin être ouverte à la circulation. Attention ! Un tout petit morceau : De l’autoroute Est à l’échangeur de la Rose. Bon, ce n’était pas grand-chose, mais ça aurait déjà décongestionné quelques points noirs. Figurez-vous que Monsieur le Préfet en a interdit l’accès pour, tenez-vous bien, non-conformité de quelques paramètres qu’il a été difficile de préciser. Je n’en veux absolument pas au Préfet qui, lui, fait son boulot, quoiqu’ayant un droit de regard sur les travaux. Il aurait dû s’apercevoir depuis longtemps des couillonnades en préparation. Mais peut-être que ses fonctionnaires sont du même acabit que leurs confrères départementaux, régionaux et surtout municipaux.

Etant en vacances, je n’ai pas bien suivi les réactions des médias (principalement « La Provence » et FR3 Marseille), mais comme j’en ai eu peu d’échos, je subodore qu’ils ont dû donner l’information, s’en indigner un chouïa, et vite passer à autre chose pour ne pas encourir les foudres de notre inutile Maire.

Car enfin, p… de b… de m…, cela fait DES DIZAINES D’ANNEES qu’on planche là-dessus, cela fait DES PALANQUEES DE LUSTRES que des ingénieurs, des urbanistes, des techniciens et des ouvriers s’y affairent, cela fait DES CENTAINES DE MILLIONS D’EUROS engloutis directement de la poche du contribuable marseillais souventes fois dans la poche d’affairistes douteux ou d’entrepreneurs incapables (rappelez-vous le bassin de la Moline qui fuyait sous la L2 juste en dessous) et je n’ose pas dire de politiciens corrompus touchant des enveloppes au passage car je n’ai pas de preuve (mais gageons que ceux du « Ravi » sauront en trouver). Et on trouve le moyen d’être NON-CONFORME ! Laissez-moi rire, aucun des zèbres précédemment cités n’a jamais eu la curiosité de parcourir les lois et les arrêtés qui concernaient ces sortes de travaux ? On croit rêver ! Et au milieu de tout cet immense gâchis trône Jean-Claude Gaudin, je n’ai pas peur de le dire : un incapable, un incompétent et surtout UN IRRESPONSABLE comme on en a rarement vu !!! Une dormiasse et un cabrin qui va se gargariser par un discours d’autosatisfaction le jour de l’inauguration de ce serpent de mer, si on n’est pas tous morts avant. Comme je l’avais annoncé dans une précédente rubrique, et comme cela se confirme dans les discussions avec mes concitoyens, tout cet attentisme semble être fait exprès pour que les sociétés privées qui gèrent les deux grands tunnels à péage de Marseille engrangent le maximum de profit avant la mise en place d’une L2 qui fera s’effondrer leur chiffre d’affaire.

Je suis outré, scandalisé, je suis écoeuré de voir ce qu’il se passe dans ma ville où tout va à vau-l’eau : l’école de la République qui se dégrade à la vitesse grand « V » alors que le privé bénéficie des chouchouteries gaudinesques, la pléthore d’employés municipaux qui en fait le moins possible aux ordres de leur vrai chef Patrick Rué, les cantonniers et les boueux de MPM qui salopent leur travail alors que les impôts locaux montent en flèche, des flics en pagaille dans le centre-ville mais un grand désert policier au-delà… Y-a-t-il vraiment un chef à la tête de la deuxième ville de France, ou plus prosaïquement un Raminagrobis jouisseur et égoïste ?

2/ On croirait finalement que Marseille aime bien la bordille

A droite comme à gauche, ils ont beau être pourris, ils sont toujours députés en exercice :

Dominique Tian (LR) :

http://www.lci.fr/politique/le-depute-ump-dominique-tian-epingle-pour-un-compte-en-suisse-non-declare-1500142.html

Sylvie Andrieux (ex PS) qui siège d’ailleurs, à l’Assemblée Nationale, avec un bracelet électronique à la cheville:

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1364769-sylvie-andrieux-condamnee-a-de-la-prison-ferme-elle-reste-deputee-je-suis-scandalisee.html

…Et il y en a d’autres (cf https://www.youtube.com/embed/7nfwR4wJX9A )!!!

Propos de Rentrée 2016 ou « Cossard …ou pas? »

Posted in BombayTV on septembre 1st, 2016 by gerard – 1 Comment

        Ce blog a toujours eu comme constante la confection de clips BombayTv du site Graphéine . Ces clips ont connu un succès certain sur le web au début des années 2000, il faut dire que le choix était varié futboltv, bombaytv2, classictv, etc… Puis l’engouement est passé, je crois être resté le dernier à m’intéresser à ces petites saynètes sur lesquelles on peut broder des dialogues. Le panel des clips à disposition s’est de plus en plus réduit et il est resté inchangé depuis plusieurs années. J’ai eu beau faire appel aux ressources encore inexplorées de mon imagination, j’ai accompli des panachages avec remixito ou acapela.tv (ce dernier ne durant, rappelons-le, que moins de 2 mois), il a bien fallu se rendre à l’évidence: J’étais de plus en plus « sec », ayant usé jusqu’à la trame la totalité des clips. Mais il y avait alors un danger plus grave: les redites, les répétitions, le rabâchage sénile « alzheimérien », c’était un peu couru d’avance avec une liste qui ne changeait pas. Mathias, de Graphéine, que j’avais contacté, m’avait assuré qu’ils étaient sur le point de faire une grande avancée dans des vidéos aux sous-titrages personnels; mais c’était il y a presque deux ans… et rien n’est venu!

        Il m’a fallu prendre une décision pénible: Parce que j’essaie de rester innovant, je me suis résolu à diviser de moitié le nombre de clips mensuels jusqu’à Décembre. Vous aurez donc droit d’ici là, le 1er de chaque mois, à 3 clips au lieu de 6 en moyenne auparavant. Si au 1er Janvier 2017, la situation est toujours bloquée, peut-être faudra-t-il envisager, la mort dans l’âme, la suppression pure et simple des clips BombayTv. Il y a aussi la solution de faire appel à vous amis visiteurs: Vous avez une vision neuve des clips et sans doute une inspiration que je n’ai pas forcément identique à la vôtre: Vous n’aurez alors qu’à réaliser votre clip, à en enregistrer le lien, trouver un titre et le pseudo sous lequel vous voulez être publié. Vous n’avez qu’à mettre tout ça dans un « commentaire » quel qu’il soit. C’est moi qui gère les commentaires, et cela agira donc comme une vraie messagerie: A part moi, personne d’autre ne verra votre message.

        Comme cela parait un peu « léger », j’ajouterai une série de 15 comics (=blagues) à chaque début de mois. Là encore, votre participation est souhaitable (même canal que précédemment cité), heureusement qu’Adhémar collabore de temps en temps.

        Portez-vous bien les amis!

Gérard C.

gigaprod01

Quand on regarde Gigaproduction

Cossard …ou pas ? Une illustration comme une autre de ce qui est dit précédemment :

http://www.grapheine.com/classiktv/index.php?module=see&lang=fr&code=edf8034802f2b87401783fe967fd26ff

Tous dans le bain

Posted in BombayTV on septembre 1st, 2016 by gerard – Be the first to comment

Une histoire de maillots niaise ou de maillots nases…

http://www.grapheine.com/bombaytv/agency-fr-67a485e497c399d3e1a782a1edcc3b4c.html

gigaprod02

Vas-y ma pull! Oups, j’voulais dire « ma poule »!

Posted in BombayTV on septembre 1st, 2016 by gerard – Be the first to comment

Il vaut mieux jouer au balltrap que de se faire attraper les « balls » :

http://www.grapheine.com/bombaytv/art-fr-45e6193bd898089e04bc44143658e4f1.html

gigaprod03

« Banzaï » de Jean-Claude Roméra

Posted in Livres on septembre 1st, 2016 by gerard – 2 Comments

romerabanzai01

Vous connaissez tous mon ami Jean-Claude Roméra.

Voilà qu’il nous sort aujourd’hui un nouveau livre romerabanzai02

s’adressant aussi bien aux grands qu’aux moins grands. Il nous

raconte les tribulations d’un gentil carlin marseillais perdu dans

Paris pour tenter d’y retrouver ses maîtres…

Je ne vous en dis pas plus: C’est frais, c’est vivant, ça fourmille

de réflexions amusantes… Je vous en conseille vivement l’achat

pour le plaisir de toute la famille!

Détail non négligeable, c’est également Jean-Claude qui est

l’auteur des nombreuses photos qui émaillent le récit.

Un vrai régal, je vous dis!

Editeur « Les presses du Midi » – 15 €

 

Comics (ou Blagues) Septembre 2016

Posted in Actualités & hors-série on septembre 1st, 2016 by gerard – 1 Comment

comic201609