Posts Tagged ‘belle-mère’

Hors-série Belle famille 01

Posted in Actualités & hors-série on décembre 1st, 2017 by gerard – Be the first to comment

Une recette du bonheur

Posted in BombayTV on avril 1st, 2014 by gerard – Be the first to comment
Oui, je sais, un tantinet macho s’pas?

Regrets plus ou moins éternels

Posted in Bmovie-TV on novembre 1st, 2013 by gerard – Be the first to comment

 RIP belle-maman!  

5ans05

Une belle belle-maman

Posted in BombayTV on novembre 1st, 2012 by gerard – Be the first to comment
C’est sûr qu’une perle comme celle-là, il ne faudrait pas la rater:

La belle-mère idéale

Posted in Bmovie-TV on février 1st, 2012 by gerard – Be the first to comment

 Difficile de trouver mieux (mais non, j’déc’, il y en a de fréquentables!):

http://www.grapheine.com/bmovie-tv/graphique-fr-128a632b5465f667a4f903b9ce76b188.html

Parodies 01: Trenet

Posted in Oulibouf on juillet 18th, 2009 by gerard – 1 Comment

2/«On ne prête qu’aux riches » 

Sans prétendre avoir une parcelle du talent de Paul Reboux (de son vrai nom André Amillet, 1877-1963) dans ses « A la manière de… »(souvent avec son comparse Charles Müller), je me suis essayé au style parodique pour trois chansons connues. Ca ne vole pas bien haut, c’est sûr, mais je me suis bien esbaudi en les faisant, j’espère que tous les amis de la gaudriole y trouveront aussi leur compte.

Quoiqu’il en soit, de nos jours, même un auvergnat vous le dira:   » Exichez touchours le/la vrai(e) pastiche de Marcheille! »

Pour vous remettre l’air en mémoire: http://www.youtube.com/watch?v=fd_nopTFuZA 

LA MER                                                                                                  TA MERE
Charles Trenet 1945                                                                             Gigaproduction 2009

La mer qu’on voit danser le long des golfes clairs        Ta mère qu’on voit gonfler comme une chambre à air
A des reflets d’argent, la mer                                                Semble remplie de vents, ta mère
Des reflets changeants sous la pluie                                  De vents donc d’ aérophagie
 

La mer au ciel d’été confond ses blancs moutons       Ta mère et ses boutons, couverte de bubons
Avec les anges si purs, la mer                                              Et ses anthrax au cul, ta mère
Bergère d’azur infinie                                                               Congère de pus très moisie
 

Voyez près des étangs ces grands roseaux mouillés  Voyez sur son divan ces gros coussins souillés
Voyez ces oiseaux blancs et ces maisons rouillées     Voyez belle-maman toute furonculosée
 

La mer les a bercé le long des golfes clairs                     Ta mère les a percé de ses pieds jusqu’au blair
Et d’une chanson d’amour, la mer                                      Et comme un gros vautour, ta mère
A bercé mon coeur pour la vie                                            A percé sa vérole pourrie
 

La mer qu’on voit danser le long des golfes clairs       Ta mère qu’on voit gonfler comme une chambre à air
A des reflets d’argent, la mer                                                Semble remplie de vents, ta mère
Des reflets changeants sous la pluie                                  De vents donc d’ aérophagie

La mer au ciel d’été confond ses blancs moutons       Ta mère qui pue l’été du con et des nichons
Avec les anges si purs, la mer                                             Est une belle ordur’, ta mère
Bergère d’azur infinie                                                              Congère impure très moisie
 

Voyez près des étangs ces grands roseaux mouillés  Voyez sur son divan ces gros coussins souillés
Voyez ces oiseaux blancs et ces maisons rouillées     Voyez belle-maman toute furonculosée
 

La mer les a bercé le long des golfes clairs                    Ta mère est un abcès dont on voit les glaires
Et d’une chanson d’amour, la mer                                     Et comme un gros vautour, ta mère
A bercé mon coeur pour la vie                                           Doit crever tout ça, tout’ cette lie

LA MER

Paul Reboux(« A la manière de… »-1950)

 La mer qu’on voit danser le long des golfes clairs
Tarabuste les gens, la mer
Par les jours de vent et de pluie

Quand le bateau joue à saute-mouton
Fait qu’on souhaite d’un ton amer
Que la traversée soit finie

Voyez ces fronts penchants et ces cheveux mouillés
Voyez ces mouchoirs blancs et ces manteaux souillés

La mer m’a trop bercé le long des golfes clairs
J’ai soupé de sa poésie, la mer?
J’en suis dégoûté pour la vie

La mer qu’on voit danser le long des golfes clairs
Tarabuste les gens, la mer
Par les jours de vent et de pluie

Voyez ces fronts penchants et ces cheveux mouillés
Voyez ces mouchoirs blancs et ces manteaux souillés

La mer m’a trop bercé le long des golfes clairs
J’ai soupé de sa poésie, la mer?
J’en suis dégoûté pour la vie

Belle-maman va prendre son envol…

Posted in BombayTV on juillet 1st, 2009 by gerard – Be the first to comment

…ou pas! (Gigaproduction sait coller à l’actualité):

http://www.grapheine.com/bombaytv/movie-fr-32c6c796793edf135cd8c73e4a4227d1.html

« Belle-Maman est susceptible »

Posted in BombayTV on juillet 1st, 2007 by gerard – Be the first to comment

Drame familial :

http://www.grapheine.com/bombaytv/index.php?module=see&lang=fr&code=30f807500ed259ee840e074944e2344b