Posts Tagged ‘cuisine’

Talent culinaire

Posted in BombayTV on avril 1st, 2014 by gerard – Be the first to comment
C’est se donner un mal de chien… 

Restauration rapide

Posted in BombayTV on décembre 1st, 2013 by gerard – Be the first to comment
Brillat-Savarin doit se retourner dans sa tombe:
jeu02

Aaaah la Grande Cuisine!

Posted in Bmovie-TV on novembre 1st, 2013 by gerard – Be the first to comment

 La femme moderne reste un cordon bleu: http://www.grapheine.com/bmovie-tv/movie-fr-b65d29c375dee690d8a685def06c9868.html

5ans06

5ans07

Un bon petit plat

Posted in Bmovie-TV on avril 1st, 2012 by gerard – Be the first to comment
La cuisine gastronomique, y’a que ça de vrai:

Groumije et Mastapur

Posted in Oulibouf on août 20th, 2010 by gerard – Be the first to comment

Adhémar a, entre autres enfants, une fille. Cette fille a, entre autres copains, une amie. Cette amie a, entre autres habitudes, la fâcheuse manie d’inviter ses potes en se piquant d’exceller en Cuisine… Mais je laisse la parole à Adhémar qui vous expliquera tout ça aux petits oignons: 

Il faut que je vous raconte toute l’histoire, depuis le jurassique. K. a une copine qui est nulle en cuisine, mais qui aime bien inviter les gens à dîner chez elle. A son insu, ils viennent tous avec des sandwiches, des pâtés, des fromages et des chips, cachés dans leurs slips. Cette copine ne sait faire que deux plats, que personne n’a jamais pu identifier, et qui sont assez vomitifs. Ils sont différents, manifestement, mais on ne sait pas en quoi. Pour les distinguer malgré tout, une équipe de goûteurs kamikazes leur a donné des noms : le mastapur et le groumije.

La consistance est presque la même; l’un est couleur caca-d’oie et l’autre plutôt « glaire de baleine ». Quant au goût, les avis sont très partagés. Certains, les plus nombreux, disent que le groumije rappelle le goût du manche de parapluie. D’autres penchent pour le goût de sonde utérine après usage. Quant au mastapur, il évoque sans erreur possible le goût de la bouse de yak, dans l’année qui suit son éjection. Là, tous les convives sont unanimes.

Voilà, ce sera tout pour ces deux merveilles culinaires (ce n’est pas pour rien que dans culinaire il y a cul). En 2003, j’avais commis cette ridicule pochade. A l’époque il y avait Bush, et Chirac, et Schumacher, et Tony Blair (qui mettait son blair dans mon croupion… c’était plus rigolo que Woerth). J’ai donc remplacé les têtes de noeuds qui ne sont plus d’actualité par de nouveaux crétins (et crétines).  Ah oui ! c’était quoi le modèle de ça ? J’ai oublié, je vais essayer de le retrouver: peut-être dans les Odes Funambulesques ? Emaux et Camées ? Homos et Camés ?… 

BALLADE DES OCCUPATIONS DE CE TEMPS

(DITE BALLADE DU GROUMIJE) (25 mars 2003, revue et mise à jour le 7 juillet 2010) 

Madonna beugle ses chansons,

Ferrari conte des prodiges.

Annie Cordy remue ses fanons,

Tina reste encor callipyge.

Marceau nous montre ses tétons.

Johnny braille et nous désoblige.

Belmondo crache sur Delon

Et Rocco Siffredi s’érige.

LePers donne des picaillons

Et Delarue lui fait la pige.

Sur son rocher, un riche con

Pédé prétend qu’il dirige.

(De çuilà, je dis pas le nom

Car je crains bien trop les litiges !)

Il court bien après les garçons,

Ses soeurs…leur air nous afflige !

Au lieu d’admirer ces dondons,

Moi, je déguste le groumije.

 

 Fillon nous donne des leçons,

Hollande brait, Fabius exige.

Ballamou secoue ses mentons,

Martine couine et nous fustige.

Merkel entube ses teutons.

Sarkozy donne le vertige.

Woerth met son blair dans mon croupion.

Poutine gonfle ses rémiges.

Obama rit avec ses trouffions

Tandis que le monde se fige.

Joyandet nous prend pour des cons.

Guaino ne voit que son prestige .

BenLaden se joue des espions.

Moi, je déguste le groumije.

 

Pernaud endort tout de son ronron.

La 3 retourne au félibrige.

Ruquier vomit sur Ardisson

Et le pitre Bigard voltige.

Bravo rit comme un canasson.

Arthur réprimande et corrige.

A « Qui veut gagner des millions »

On a peur, notre sang se fige.

Tapie radote à l’unisson.

Alonso conduit ses quadriges.

Serena sue comme un cochon.

Kersauzon rame sur l’Adige***.

Hulot vagit chez les Dogons.

A la 5 personne ne pige.

Ils courent tous vers le pognon.

Moi, je déguste le groumije.

 

Prince, ces gens sont des bouffons.

Et voilà pourquoi je rédige 

Cette ballade à la Villon.

Ils sont mous du bulbe, vous dis-je !

Que l’on balaie ces histrions,

Ou tout au moins qu’on les corrige,

Car, après le fisc qui me tond,

Dois-je encor souffrir qu’on m’oblige

A les admirer ? Eh bien non !

Moi, je déguste le groumije.

 

Adhémar de Thunder-ten-Tronkh 

*** ou ailleurs, car un trimaran sur l’Adige, ce serait surprenant. 

Ah ça, mais tu ne penses qu’à te goberger!

Approche Manaudou, sous-fifre ayant nagé,

De ta vuvuzella, réveille le vertige

Que tout humain a, à savourer le groumije!

Serait-ce de la testicule de Migou?

Ces choses douteuses dans le tout-à-l’égout?

La partie carnée d’un furoncle de cyclope?

Le chaînon manquant menant à Dave-la-lope?

C’est un peu tout cela, mais nettement meilleur!

Un agrégat de sanies, en fait: Le Bonheur!

L’arrivée du groumije sur une bonne table

Fait que tous les convives se remuent le râble.

Tous sont frappés de spasmes hautement meurtriers,

Lors, il faut vers les SAMU les rapatrier.

Boire un seul antidote aux vertus lénitives:

Nommons le mastapur en dose apéritive!

En prise séparée, chacun est un poison,

Consommés de concert, on tombe en pâmoison!

Gérard 2010

On peut s’informer davantage ici: http://www.carto.net/neumann/travelling/china_tibet_2001/18_shigaze/10_yak_shit_drying_on_wall.jpg ou http://www.silvancolani.com/chodaidee/chodaidee.html etc, etc… 

NOURRITURES TERRESTRES 

Ainsi donc Adhémar, ce jour nous émerveille

Avec une ballade à nulle autre pareille,

Comme aurait pu écrire le poète Villon,

Ce maître en poésie et en péroraison.

Son sujet : la cuisine ; le choix est délicat

Quand on voit qu’aujourd’hui il nous parle d’un plat

Dont le goût bien douteux, pourrait nous rebuter :

Le succulent groumije qu’il semble apprécier.

Cependant, (comme on dit du sexe d’un vieillard)

Nombreux sont les adeptes du mets  au nom bizarre

Un nom fort peu courant, dont le sens est obscur :

Vous l’avez deviné, oui, c’est le mastapur,

Ce plat venu d’Afrique  ou du Turkménistan

Qui fait la grande joie de très nombreux gourmands,

Un produit,  dont le goût rappelle, on le déplore

Celui  des déjections de ce grand herbivore

Qui vit dans le Tibet  et en Extrême Orient,

Le yak, aux longues  cornes et au  poil abondant ;

Ce produit, disons-le, de  saveur singulière

Est souvent  recherché par maintes cuisinières

Friandes d’omégas ou de produits bios

Que vantent allègrement de très nombreux journaux

Soucieux de faire connaitre enfin au monde entier

Comment pour se nourrir on se doit d’opérer.

Le mastapur alors devient pour ces minables,

Afin de subsister, le mets irremplaçable,

Nourriture des Dieux et des gens avertis

Arbitres du manger et chantres du frichti.

Fini le coq au vin, fini le fricandeau

Ou bien de Rossini le génial tournedos.

Finis  également, pour les accompagner

Les bons crus du terroir qui nous font tant rêver :

Les médocs et les graves ou les vins liquoreux

Remplacés désormais par un coca gazeux.

Et chaque restaurant bientôt vous servira                    

Le fameux mastapur  au bon goût de caca.

Ce jour-là Jean-Pierre  Coffe  à la télévision

Maudira le produit dont il est fait mention :

« Tout ça c’est de la merde, dira-il courroucé,

Faite pour les gogos et tous les demeurés »

Et quant à moi, je vous le dis

J’aime bien mieux les spaghettis*

Raimondo 2010

* On constatera (je dis cela pour les moins incultes) que les deux octosyllabes qui clôturent cette œuvre poétique constituent une antithèse quasi hugolienne, que le grand maître n’eut pas désavouée. Je précise cela, car il est indispensable que mes lecteurs s’habituent à mon art d’écrire.

Cuisines exotiques

Posted in ClassicTV on mars 1st, 2010 by gerard – Be the first to comment

Une carte des plus appétissantes:

http://www.grapheine.com/classiktv/index.php?module=see&lang=fr&code=d73cd99766348b60a1acb9605acc4465

Cuisine pour Intromission

Posted in BombayTV on juin 1st, 2009 by gerard – Be the first to comment

Madame sait mitonner de bons petits plats aphrodisiaques, Monsieur en profite… :

http://www.grapheine.com/bombaytv/movie-fr-d85a8f21e9befec139a8609b6093c06f.html

« Le pastrami indigeste »

Posted in BombayTV on avril 1st, 2007 by gerard – 1 Comment

Ah ces cuisines orientales!

http://www.grapheine.com/bombaytv/index.php?module=see&l=fr&code=c2e9995db60e5f500a2f2efaca61d6b4

 

“Le fromage maudit” et les premières critiques

Posted in ClassicTV on août 26th, 2006 by gerard – 1 Comment
Quand la gastronomie devient film-catastrophe avec Douky Pudontan:
 
 
« Té! Je suis content (mieux*) qu’une entreprise marseillaise redore un peu le blason de notre cité transformée en chantier merdique depuis déjà 2 ans. J’ai offert à Gigaproduction, en passe de s’agrandir étant donné leur succès, d’installer leurs nouveaux studios où ils voudront, entre les Olives & la Pointe Rouge, à Bonneveine(bleue*) par exemple.
Leur « Marius du Pendjab » est en train de détrôner l’original; par contre, j’ai moins aimé le road-movie musical, j’y ai senti une pointe d’ostracisme envers une catégorie de personnes que je défends (Je trouve l’histoire sans fondement). Mais pour le reste: Bravo les minots! »
                                                                                             Jean-Claude G., Dépédé-Maire de M…
« Gigaproduction! Je vous demande de vous arrêter! »
                                                                                             Edouard B., goîtreux.
« Gérard C., quel bel homme! Quand je serai à l’Elysée (chante beau merle!*) je lui refilerai le stock de médailles de Commandeur des Arts & Lettres! »
                                                                                             Jack L., vieux beau représentant en chemises « nickel-chrome ».
« La France peut désormais s’ennorgueillir d’un nouveau cinéma d’Art & d’Auteur (1,90m*) qui va porter haut les 3 couleurs dans les galaxies. Une syntaxe épurée, un vocabulaire recherché, un montage « pile-poil » inégalable, etc… Bref! Un travail d’orfèvre (du samedi soir*) qui nous rend enfin la fierté d’être français. Fermez le ban! »
                                                                                             Jean d’O., de l’Académie Française, critique au « Figaro Littéraire ».
« Gigaproduction? C’est beau mais c’est loin! »
                                                                                             Jacques C., expert en bière mexicaine.
« Gigaproduction nous redonne le goût de la bonne gaudriole du terroir; tout le reste c’est de la merde! Oui, de la meeeerde! »
                                                                                             Jean-Pierre C., goûteur pigiste à A2.
« Aoh! Gigaproduction, comme tout le monde, j’en ai la bouche pleine! On en tombe à genoux pour voir ça! »
                                                                                             Monica L., ex-stagiaire & ex-cigarière à Dar-el-Beïda (**)
« C’est proprement scandaleux! Avec mes collègues de Moldavie, de Valachie & du Burkina-Faso nous allons porter l’affaire devant la Cour Internationale de Justice de La Haye! Jamais nous n’avons été ridiculisés & humiliés à ce point! Mon gouvernement à déjà rappelé ses réservistes! Ces petits cons vont devoir rendre des comptes au lieu de nous traîner impunément dans de la bouse de vache sacrée! Ah mais!!…
                                                                                             S.E. l’Ambassadeur de l’Inde à l’O.N.U.
*: NDLR
**: Aéroport d’Alger, traduisible par « Maison Blanche ».
Plus récemment:
« Cassez-vous pôv’ cons! » ( Nicolas S., VRP chez Rolex)